10. 12. 2020

Les transports en chiffres 2016
print Created with Sketch. PRINT

10. 12. 2020

L’achèvement de la NLFA et les nouvelles formes de coopération au cœur du changement d’horaires pour 2020/2021

Le dimanche 13 décembre 2020 sera un grand jour pour les transports publics au Tessin: Le tunnel de base du Ceneri sera mis en service et le trafic régional et local au Tessin sera fortement développé. Le TP sera aussi renforcé dans le reste de la Suisse. Dans cette contribution, Bruno Fischer résume ce qui va changer.

Avec l’achèvement de la NLFA et la mise en service du tunnel de base du Ceneri, la Suisse connaîtra de grands changements, tant pour le trafic longues distances que pour le trafic régional. Le nouvel horaire réduit la durée du voyage de Zurich à Lugano à moins de deux heures. La durée du voyage de Zurich à Milan est également réduite à 3 heures et 17 min. Par rapport à l’horaire actuel, avec la fermeture de la ligne sur la rive est du lac de Zoug, le temps de trajet sera réduit d’environ 20 minutes. 10 trains directs circuleront chaque jour entre Zurich et Milan et 5 entre Bâle et Milan, principalement exploités avec les nouveaux trains Giruno de Stadler Rail.

Avec le Treno Gottardo vers Locarno

Le changement d’horaire marque également le début de la coopération entre les CFF et la Südostbahn. Dans le cadre de la concession intégrale de transport longues distances des CFF, la SOB circulera alternativement toutes les heures entre Zurich et Bâle sur la ligne de montagne du Saint-Gothard vers Locarno. En raison de la crise du coronavirus, la mise en œuvre complète, jusqu’à Locarno, ne sera réalisée que le 5 avril 2021. Pour l’instant, la SOB n’opère qu’entre Zurich et/ou Bâle jusqu’à Bellinzone. En raison également du coronavirus, le Tessin ne fera pas partie intégrante du S-Bahn avant le 23 avril 2021, avec la cadence d’une demi-heure. L’effet le plus puissant sera le tunnel de base du Ceneri sur la liaison Locarno – Lugano, la S80 étant désormais atteinte en 34 minutes (aujourd’hui, la durée du trajet entre Lugano et Locarno est d’environ 1 heure).

Munich se rapproche de la Suisse orientale

En ce qui concerne le transport international de voyageurs, le service entre Zurich et Munich sera considérablement étendu avec 6 nouveaux trains. Grâce à l’électrification des chemins de fer de l’Allgäu et à la mise en service de la nouvelle gare de Lindau-Reutin, le temps de trajet entre Zurich et Munich sera réduit d’environ 45 minutes, à désormais environ 4 heures. La ligne sera desservie à la vitesse de l’éclair par des rames de type Astoro (Alstom ETR 610 ou RABE503). La DB supprime ses anciens bus IC entre Zurich et Munich. De nouvelles liaisons ultra rapides seront proposées entre Zurich et Saint-Gall, avec une durée de voyage de 59 minutes. Ceci sera obtenu en changeant les lignes de l’IC1 et de l’IC5. L’IC5 depuis Lausanne ou Genève circulera à partir de Zurich vers Saint-Gall toutes les deux heures à 03 et 33 minutes, sans arrêt entre Winterthour et Saint-Gall. Combinée avec la ligne EC Zurich – Munich, elle assure ainsi une liaison rapide toutes les heures entre Zurich et Saint-Gall.

Davantage de places assises grâce aux trains Twindexx et des fréquences plus élevées sur les lignes touristiques

La ligne IC1 entre Saint-Gall, Zurich, Berne et Genève sera essentiellement opérée avec le FV-Dosto RABE502 - connu sous le nom de Bombardier Twindexx, ce qui accroît la capacité en sièges sur l’axe est-ouest. Le nombre de places assises sur l’IR70 entre Zurich et Lucerne sera également augmenté grâce au nouveau FV-Dosto. Sur la ligne Zurich – Coire, le service IC3 sera étendu en soirée et, en période de forte demande touristique, il sera densifié à la fréquence continue d’une demi-heure.

Davantage de liaisons dans les régions et sur les S-Bahn

Jetons maintenant un œil sur le trafic entre et dans les régions. Entre Olten et Berne, BLS exploitera désormais l’IR17 dans le cadre de la concession intégrale de transport longues distances des CFF. L’ancienne IR17 Berne – Burgdorf – Olten – Zurich devient la IR35. Grâce à la mise en service du tunnel d’Eppenberg et à l’extension à quatre voies du tronçon Zurich – Berne, davantage de trains peuvent désormais circuler sur le plateau suisse. Cela se reflète dans la cadence continue d’une demi-heure de la S29 entre Turgi – Aarau et Zofingen. La S11 Aarau – Zurich – Seuzach/Wila circulera quotidiennement et s’arrête désormais intégralement à Othmarsingen. Le cadencement continu toutes les demi-heures sera introduit les jours de semaine entre Zurich et Arth-Goldau. Avec la connexion de l’IR70 Lucerne – Zurich avec l’IR13 Zurich – Coire (via l’aéroport de Zurich et Saint-Gall), de nombreuses nouvelles connexions directes relient des centres plus régionaux et l’aéroport de Zurich. En Suisse romande, le RER vaudois sera prolongé jusqu’à Aigle et de nouvelles correspondances seront ajoutées tôt le matin. L’offre de nuit du « Train Pyjama » sera prolongée jusqu’à Saint-Maurice le vendredi et le samedi soir. Le Verbier Express continuera également entre Genève et Châble entre le 19 décembre 2020 et le 5 avril 2021. Le rythme intégral d’une demi-heure s’applique désormais entre Fribourg et Yverdon-les-Bains. En raison d’importants travaux de construction entre La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel, le service sera interrompu entre mars et octobre 2021 et un bus de remplacement sera mis en place.

Quelques ombres encore au tableau

Sur le principe, le changement d’horaire apporte de nombreux changements positifs avec des temps de trajet plus courts et de nouvelles correspondances directes. Cependant, la joie que suscitent ces changements positifs est mitigée pour trois raisons: Premièrement, les CFF font encore face à une pénurie marquée de conducteurs. La situation du personnel étant dynamique et la correction des erreurs de planification prenant beaucoup de temps, il manque encore aux CFF 200 conducteurs de locomotive. En conséquence, environ 2,2% de toutes les liaisons sur le réseau des CFF ne peuvent actuellement pas être opérées. Avec le changement d’horaire, toutes les correspondances, à l’exception du Léman Express, devraient être à nouveau proposées. Le retour à la normale pour le Léman Express (Coppet – Genève – Annemasse/Bellegarde) est prévu pour avril 2021. Les projets de construction inachevés en raison de la pandémie de coronavirus sont le deuxième problème. C’est pourquoi des horaires provisoires seront encore en vigueur dans certains endroits. Enfin, on constate également qu’il manque encore des liaisons directes dans le trafic de transit international et que, dans certains cas, des temps de transfert considérables sont nécessaires. Par exemple, bien que Milan soit désormais accessible environ 15 minutes plus rapidement depuis Munich avec un seul changement à Zurich, le temps de correspondance de 30 minutes à Zurich reste problématique. Le trajet via Vérone est toujours plus rapide sur cette liaison.

Bruno Fischer est un grand fan du rail et il connait les systèmes ferroviaires suisse et européen sur le bout des doigts.