21. 12. 2021

Les transports en chiffres 2014
print Created with Sketch. PRINT

21. 12. 2021

13.6 mio.
Nombre de passsagers
156.3%
291.9 k
Fret en tonnes
41.4%

Le trafic aérien augmente nettement pendant l'été, mais reste sous pression

Le nombre de passagers aériens dans les aéroports nationaux suisses de Zurich, Genève et Bâle a augmenté de 156% au cours du semestre d’été 2021. Au total, 13,57 millions de personnes sont arrivées et reparties dans ces trois aéroports entre mai et octobre. Toutefois, le nombre de passagers reste nettement inférieur à ce qu’il était avant la pandémie. À l’époque, les aéroports nationaux avaient accueilli 32,13 millions de passagers durant le semestre d’été. En revanche, le volume de fret, qui s’élève à 291 937 tonnes, est presque revenu au niveau d’avant la crise (2019: 316 ‘261 tonnes). Le nombre de mouvements aériens est également reparti à la hausse par rapport à 2020, mais il est inférieur de 40% au niveau du semestre d’été 2019.

Le chiffre semble impressionnant: +156,3%. Ce chiffre indique la forte augmentation du nombre de passagers dans les trois aéroports nationaux de la Suisse au cours du semestre d’été 2021 (mai-octobre) par rapport à la même période de l’année précédente: de 5,29 à 13,57 millions de voyageurs au total. L’aéroport de Zurich, en particulier, a vu sa fréquentation augmenter sensiblement. Mais comparer le nombre de passagers avec le niveau d’avant la crise sanitaire permet de relativiser le tableau: le recul par rapport au niveau d’avant la crise est encore de 57,8%. Le secteur aérien continue de souffrir fortement des mesures de protection et des dispositions d’entrée qui dissuadent les gens de voyager. L’aéroport de Zurich est particulièrement touché: au lieu de 17,63 millions de voyageurs, seuls 7,03 millions ont décollé et atterri à Zurich durant les mois d’été 2021. Au cours des trois derniers mois, la situation s’est progressivement normalisée: en octobre, le nombre de passagers était encore inférieur de 44% à celui du mois de référence de 2019.

Parallèlement à l’augmentation du nombre de passagers aériens, davantage de mouvements d’avions ont été enregistrés. Sur l’ensemble des trois aéroports, ce nombre a augmenté de deux tiers pour atteindre 180 332, contre 107 964 pour les mois d’été 2020. Par rapport à 2019, ce chiffre est encore inférieur de 40%. À l’époque, on comptait encore 299 180 mouvements d’avion entre mai et octobre. Dans l’ensemble, le nombre de mouvements aériens varie moins que celui des passagers. Le taux de remplissage des avions de passagers est ainsi plus faible en raison de la pandémie.

La tendance qui se dessinait déjà au cours du semestre d’hiver 2020/2021 se poursuit. Le fret aérien est nettement moins touché par la pandémie de coronavirus et les restrictions qui en découlent que le transport de passagers: pour le semestre d’été 2021, le volume de fret n’est inférieur que de 7,7% au niveau de la période de comparaison 2019 et supérieur de 41,4% à celui de 2020, avec 291 947 tonnes. Contrairement au nombre de passagers, le fret évolue toutefois de manière très différente dans les trois aéroports nationaux: alors que Bâle dépasse le résultat de 2019, Genève se situe environ un quart en dessous. À Zurich, le volume de fret en été 2021 a été inférieur de près de 10% à celui de 2019.

Perspectives pour les mois à venir

Dans la situation sanitaire actuelle très incertaine, il est difficile de prévoir l’évolution future. La nouvelle mutation du virus et le nombre élevé de cas en Suisse ont assombri les perspectives après un été de confiance. Le durcissement des conditions d’entrée rend à nouveau les voyages internationaux difficiles. À plus long terme, il faut toutefois s’attendre à une nouvelle reprise.

Renseignements:

Michael Ruefer
Directeur adjoint LITRA